La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
Bienvenue sur le clan officiel d'infinite RPG ! Viens poser tes questions ou échanger ton retour d'expérience en tant qu'Infiniter !

infinite RPG Community

Clan public

http://www.infinite-rpg.fr/

Sujet : Parlons peu, parlons bien, parlons JDR ...

Invité
Invité dit :

Le

Salut à toutes et tous,

Je lance un sujet de discussion en balançant des idées en vrac sur le JDR sur table pour partager mon expérience de "presque" vieux. ;)

Précisions importantes : tout ce que je vais dire est forcément subjectif et je n'ai pas la prétention de tout savoir en la matière (et surtout pas d'avoir raison !! ;) ). Et je suis surtout un rôliste sur table, et parallèlement un rôliste PbF.

Le JDR qu'est-ce que c'est avant toute chose ? C'est d'abord une bande de copains qui se retrouvent autour d'une table et qui décident de passer un bon moment ensemble. L'un sera arbitre (MD ou MJ), les autres seront joueurs (PJ). Ce n'est rien de plus qu'un accord tacite entre des individus de prendre du plaisir et de le partager. Parce que le JDR est un échange réciproque, et si cette réciprocité n'est pas respectée, cela ne fonctionne pas, ou du moins, pas sur la durée.

Mais il y a différents types de MJ et joueurs : la situation idéale est le MJ qui maîtrise pour ses joueurs et des joueurs qui jouent avec le MJ. Cela peut surprendre de le souligner mais j'ai vu des MJ qui voyaient dans leurs joueurs des adversaires (tout comme l'inverse). Et cela ne peut pas fonctionner. J'ai trop souvent vu des MJ s'attacher un peu trop à leur PNJ, n'acceptant pas la défaite ou la mort de ceux-ci provoquant la frustration des joueurs devant leur incapacité à faire infléchir le cours de l'histoire. Les PNJ ne sont que des éléments de décors au service d'une histoire dans laquelle les PJ sont les acteurs majeurs, et surtout les héros. Et cela n'empêche pas au MJ de tuer les personnages soit par accident, soit par réaction.

Ensuite il y a les MJ qui structurent leurs scénarios ou leur campagne autour d'un PJ central, laissant les autres un rôle annexe. C'est là aussi une erreur majeure selon moi car c'est une facilité pour le MJ (qui a dit fainéantise ?). En effet, il est beaucoup plus facile de se focaliser l'histoire d'un héros avec des faire-valoir autour plutôt que d'avoir une vision globale d'un groupe avec 4 ou 5 histoires parallèles. Ceci dit, il vaut mieux faire quelque chose de succin pour chacun des PJ plutôt que développer une histoire personnelle trop lourde qui risquerait de prendre le pas sur la campagne en cours.

Je passe du coq à l'âne car je veux parler du JDR Diceless (où on je jette pas les dés) qui est pour moi une aberration...

Ne vous emballez pas, je vous explique !! :)

Dans Jeu de Rôle, il y a deux choses : le Jeu et le Rôle, "de" étant un ablatif signifiant son origine. Donc le Jeu de Rôle est un rôle qui trouve son origine dans le jeu. Mais c'est un jeu avant tout. S'il n'y a pas de jeu, il n'y a pas de rôle. Et lancer les dés, c'est là tout le sel du jeu, toute la substantifique moelle (j'ai toujours rêvé de placer ça dans une conversation ^^), et franchement, ce petit moment de doute, de stress, de tension où l'on regarde rouler le dé sur la table avec cette pointe d'exitation car on ne sait pas si la chance et le succès va être de notre côté ... ça c'est irremplaçable ...

S'il n'y a plus les dés, ce côté ludique, il ne reste que le rôle. Ce qui peut suffire à certains, et à certaines formes de JDR (je pense notamment aux GN, Murder et autres dans le genre). Je pense forcément à Ambre quand je parle de Diceless, et pour le coup, le système de règles lui convenait très bien vu l'univers du jeu. Mais je n'y jouerai jamais pour les raisons citées plus haut. Et je reste persuadé que les nouveaux systèmes qui ont fait leur apparition depuis 1994 pourrait convenir.

Pour parler brièvement du PbF, je joue actuellement sur Pathfinder-fr où les jets de dés sont virtuels mais de mon fait alors que sur Esprit JDR, ils sont le fait du MJ. Et bien sur Esprit JDR, j'ai arrêté toutes mes parties car je n'avais pas le sentiment de jouer mes personnages ...

Pour résumer, lancer des dés en partie signifie pour moi (joueur) être acteur de celle-ci. Sans les dés, je n'ai pas cette impression.

Mais n'étant pas totalement fermé et obtus, j'ai découvert avec grand plaisir (via Numénera ) le Cypher System qui est un système où seuls les joueurs jettent les dés, où le MJ se concentrent exclusivement à la narration. De même, le jeu Symbaroum fonctionne sur le même principe : pas de jet de dés pour le MJ. Je trouve cela intelligent comme système.

Ce qui est une révolution pour moi. En effet, Je suis MJ depuis 20 ans et des brouettes notamment sur D&D et Shadowrun, où là les dés sont disons ... omniprésents ...

Enfin, voilà mes premières pensées rôlistiques. N'hésitez pas à commenter si cela vous chante.